· 

Compagnon de voyage

En me baladant sur le site (devenu ma bible) pvtistes.net, j'ai découvert un onglet plutôt particulier. En effet, le site propose un service de recherche de "compagnon de voyage" ou "travel mate" ou "covoyageur". Keskeseksa ?!

Tu peux décider de chercher un compagnon de voyage pour tout un tas de raisons : tu n'est pas rassuré(e) à l'idée de voyager seul(e), tu veux faire des économies, tu as peur de t'ennuyer ...

Le concept de "compagnon de voyage" n'est pas réservé qu'aux PVT. Tu veux partir avec un compagnon faire le tour du monde en van, pas de soucis. Tu veux traverser l'Asie à cheval avec un compagnon, pas de soucis. Tu veux partir avec un compagnon juste pour une semaine en roulotte en Auvergne, pas de soucis. Il y en a pour tous les projets !

En pratique, c'est un système d'annonces : tu en postes ou tu en consultes, ou les deux, c'est toi qui choiz'. Attention tout de même, tu peux tomber sur des gens qui confondent ce type de site avec Tinder. Tu es prévenu(e).

Dans l'annonce, tu retrouves le type de voyage, la destination, la durée, une éventuelle date de départ, le projet, etc ...

 

Il existe plein de sites web sur lesquels tu peux trouver un compagnon de voyage :

Pour ma part, même si j'ai fait le choix de faire ce voyage seule, je me suis dit qu'avoir un compagnon pour le trajet et les premiers jours, voire premières semaines, ne serait pas une mauvaise idée. Je me suis donc affairée à éplucher les annonces. L'une d'elles a particulièrement retenu mon attention : les dates concordaient, mais surtout, notre projet, notre vision du voyage et nos attentes d'un PVT en NZ étaient sensiblement les mêmes. Donc prise de contact, discussions via Facebook, SMS, Skype et finalement ...

 

... il y a quelques jours, j'ai rencontré Thibault EN VRAI.

Là c'est nous qui arrivons à Auckland, très très sereins.

 

Nous échangeons virtuellement depuis plusieurs mois maintenant, il était temps de nous rencontrer IRL ! C'est chose faite désormais. Nous nous sommes rejoins à La Rochelle, son fief, et avons discuté autour d'une bière. Ou deux.

 

Pour résumer, on a bien rigolé, on a parlé organisation et logistique, projets en Nouvelle Zélande, liste de trucs à amener, on a partagé nos idées, on a débattu de la fameuse question du sac à dos ou de la valise (et on est toujours pas d'accord d'ailleurs ! #TeamSacADos) (il va tellement galérer avec sa valise mouahahahaha !), et d'autres choses encore ...

En bref, on a abordé plein de sujets et problématiques qui concernent la NZ, ou pas. :)

 

Le courant est bien passé. Je suis heureuse de l'avoir rencontré avant le départ. Au moins je sais à quoi m'attendre.

Mais bon, comme je lui ai dit, si je l'avais pas senti, j'aurais fait semblant de pas le voir le jour de notre départ héhé !

 

En plus, on est dans le même état d'esprit en ce moment : on a hâte mais on flippe. Un peu.

 

Là c'est nous devant le compteurs des jours qu'il nous reste avant le départ. Il reste moins d'une centaine de jours.

SE-REINS je vous dit !

 

 

Rassurée Mamie ? ;)

Oui, ma petite Mamie est très trèèèèès inquiète à l'idée de me savoir seule en NZ.

"Quand on voit c'qui s'passe oh tu sais". 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Viens, on est bien.